Vous vous intéressez à l’hypnose et à l’autohypnose ? L’hypnose est une excellente méthode qui travaille sur l’esprit et le corps avec comme objectif de vous aider à réduire le stress, gagner en confiance, améliorer votre sommeil, et plus globalement atteindre la vie de vos rêves ! 🙂

Nombreuses sont les techniques pour entrer dans un état d’autohypnose. L’objectif ici est d’apprendre une méthode simple et efficace pour travailler sur votre inconscient. Une séance d’autohypnose (même de 5 minutes) permet, au-delà de l’effet de relaxation, de générer un effet positif, rapide et durable sur votre vie.

Avant de commencer, je vous conseille de lire en premier lieu mon premier article sur l’auto-hypnose afin de vous familiariser avec les prérequis et vous apprendre à vous mettre seul dans un état d’autohypnose 😉

Voyons donc ensemble une seconde technique d’auto-hypnose facile et efficace mise au point par la fille de Milton Erickson elle-même, Elisabeth Erickson. Une façon simple d’augmenter votre état de détente tout en travaillant en collaboration avec votre subconscient.

Une technique d’auto-hypnose facile : la spirale sensorielle

Trêve de blabla, allons-y ! 🙂

Voici la méthode d’autohypnose de la spirale sensorielle. Cette technique de transe hypnotique (appelée aussi induction) a pour avantage d’être simple à apprendre et permet de travailler facilement sur votre objectif, en parfaite collaboration avec votre inconscient.

(Assurez-vous de n’être déranger par personne pendant vos séances afin de ne pas perturber l’état d’hypnose ;))

1/ alors comme d’habitude, vous vous trouvez un endroit tranquille et vous vous installez confortablement, assis ou allongé. Vous portez votre attention sur votre respiration pendant quelques minutes, jusqu’à ce que le monde alentour semble comme “disparaître”. Vivez cette expérience agréable autant de temps que vous en ressentez l’envie, le corps est de plus en plus détendu et vous ressentez peut-être déjà vos yeux devenir comme plus lourds.

2/ Vous vous donnez un objectif pour cette séance, en réponse avec votre problématique, et vous vous concentrez sur un point de la pièce dans laquelle vous êtes.

3/ Vous prenez conscience de 3 éléments VISUELS, prenez le temps de les passer en revue. D’abord à l’extérieur, puis si vous avez les yeux fermés, vous pouvez générer des images en esprit 🙂

4/ puis 3 éléments AUDITIFS, puis 3 éléments KINESTHÉSIQUES (externes, par exemple la sensation du corps sur le fauteuil ou le tissu des vêtements sur votre peau…)

5/ vous continuez cet exercice en enlevant à chaque tour 1 élément, jusqu’à la fermeture de vos paupières (dans les derniers tours, passez sur des éléments kinesthésiques internes, cad vos émotions)

6/ et laissez faire ! prenez juste plaisir à ce que vous ressentez. Vous pouvez penser à autre chose, laisser aller votre esprit là où il a envie d’aller… La conscience laisse sa place à l’inconscient, c’est le moment de placer vos suggestions (à voix haute si vous le souhaitez) 😉

Voilà ! Une seconde technique d’auto-hypnose simple pour rentrer en transe que vous apprendrez à maîtriser à force de pratique 😉

1 technique d'Auto-hypnose facile : la spirale sensorielle

Pour aller plus loin en auto-hypnose : introduction au Milton-Modèle

Le Milton-Modèle est essentiel si vous voulez avancer en auto-hypnose et plus largement en Hypnose Ericksonienne. Il comprend les (très nombreux) processus linguistiques observés dans la pratique (souvent intuitive) de Milton Erickson. Je vous invite d’ailleurs, si cela vous intéresse, à lire une des quelques biographies qui ont été écrites sur cet éminent thérapeute, un personnage ! (ils se seraient d’ailleurs inspirés de lui pour créer le personnage du Dr House).

Le Milton-Modèle pourra faire l’objet d’un, voire même plusieurs autres articles. Intéressons-nous ici au langage non spécifique qui vous servira déjà d’outil de base pour optimiser vos séances d’auto-hypnose (et vos suggestions en autohypnose :)).

“Vous savez beaucoup plus de choses que vous savez que vous savez”

Miton Erickson

Et par conséquent, il va falloir faire confiance à votre inconscient ! 😉

Lorsque l’on parle de langage non spécifique, on parle d’être “artistiquement vague”. Vous en avez déjà eu souvent l’exemple, il suffit d’écouter parler un politicien qui utilise ce langage à merveille, jonglant avec les nominalisations (“liberté”, “croissance”, “évolution”…) et autres index de références non spécifiés (“nous savons que…”). Mais ceci est une autre histoire 😉

Dans notre cas présent ce langage “creux” va nous être très utile car il va servir à ne pas être directif avec l’inconscient (si on avait la solution consciente à nos problématiques, nous n’aurions pas besoin d’hypnose ;)). L’inconscient aura du coup une surface d’expression libre pour activer les ressources qu’il sait utiles pour atteindre l’objectif fixé, voire même le dépasser.

Dans le cadre d’une thérapie classique, ce langage est particulièrement utile car il permet de ne pas projeter sur le patient ses croyances et points de vue (on appelle ça la “neutralité bienveillante”, esprit indispensable et indissociable de l’hypnose Ericksonienne !).

Je vais maintenant vous donner quelques exemples de phrases non spécifiques que vous pourrez moduler et enrichir à l’infini !

“Vous mobilisez profondément et tranquillement les ressources nécessaires à votre évolution future”

“L’inconscient trie, ordonne et active à tous les niveaux les apprentissages utiles à plus de confort quotidien”

“Tout ton corps façonne et bâti, chaque jour, et de plus en plus, l’équilibre nécessaire à ton bien-être”

“Tu contactes les parts de toi profondes qui peuvent t’aider à mettre en place plus de sérénité au quotidien”

“…”

Vous avez compris le concept ? 🙂

Et vu que vous pratiquez maintenant l’auto-hypnose comme des chefs, vous pouvez utiliser cette façon de vous parler, en vous tutoyant, tout simplement 😉

Nous verrons dans de prochains articles comment aller plus loin avec tout un tas de jeux de langage (comme dit plus haut, le Milton-Modèle est extrêmement riche !)

L’état d’hypnose (et par conséquent l’état d’autohypnose) est un état naturel, finalement assez simple à provoquer. L’objectif serait d’apprendre à reproduire ces méthodes, les faire vôtres puis les intégrer à votre vie quotidienne. La transe hypnotique n’a pas besoin d’être profonde pour avoir un effet positif et agir directement sur votre stress ou votre confiance dans une situation donnée.

Nous verrons ensemble bientôt d’autres exercices d’hypnose pour se mettre en état de transe et d’autres techniques de suggestion pour améliorer vos séances 😉 A force de pratique, vous vous apercevrez très vite que vous aurez vos propres techniques et que vos séances seront de plus en plus fluides !

Bonne séance !

Retrouvez ici toutes mes ressources pour l’auto-hypnose 😉